“Faire ensemble vos espaces de vie”

Interactions

Interactions

Interactions

Étymologie : mot composé du préfixe latin inter-, entre, et de action, du latin actio, faculté d'agir, activité, action, acte, fait, accomplissement, dérivé du verbe a gere, agir, faire.

JRG_9227

Architecte HMONP depuis 2008

 

À propos de Sandra GIMARD

Je suis intimement convaincue que la qualité d’un projet architectural repose sur sa capacité à transcrire dans l’espace les valeurs de chacun et les raisons d’être d’un collectif, que ce soit pour mieux grandir, pour mieux travailler, pour mieux habiter… pour vivre mieux.

C’est pour atteindre cette qualité spatiale avec l'ensemble des professionnels et des usagers que j’ai créé Interactions architecture.

 

MA MISSION

Accompagner chacun à prendre soin de son environnement spatial et relationnel pour qu’il participe à son bien-être et à sa réalisation personnelle et professionnelle.

Je suis une architecte spécialisée dans la dimension durable du cadre bâti. Pour moi, les dimensions de l'environnemental et du  vivre ensemble sont fondamentales. C'est pourquoi je favorise une démarche participative :  je permets ainsi au relationnel et l’humain d'être au cœur du travail que j'accomplis.

Pourquoi parler d'interactions en architecture ?

C'est sur la base de nos interactions, de nos échanges que vous entrerez en interaction positive avec votre environnement pour ne plus le subir mais pour l'adapter et devenir ainsi acteur de votre bien-être.

- Les interactions sont les actions ou les influences réciproques qu'exercent entre eux les multiples composants d'un système : éléments, corps, objets, phénomènes.

- Les interactions sociales ont pour effet de changer l'état ou les comportements des personnes et des groupes. C'est un échange d'information, d'émotion ou d'énergie.

- Les processus d'interactions positives mènent à la coopération, la participation, l'adaptation, l'intégration, l'émulation.

“Quand on examine un système quelconque, il faut le prendre dans son ensemble, et se rappeler que le fonctionnement du système est déterminé par l’interaction de toutes les parties de l’ensemble. Il n’y a pas de parties inutiles et l’élimination des parties considérées comme inutiles changera beaucoup le système et peut l’amener à ne plus fonctionner.“
Xavier Le Pichon

 

Permettre à chacun de s’impliquer dans la conception de son cadre de vie :

- c'est être conscient de ces interactions : chaque action sur notre environnement va impacter sur notre bien-être physique et relationnel et sur celui de notre entourage,

- c'est pouvoir intervenir en conscience sur nos aménagements afin qu'ils ne viennent plus perturber mais soutenir nos activités quotidiennes.

Pour prendre soin des espaces de vie, il est donc primordial d'intervenir sur les relations qu'entretiennent et que veulent entretenir au quotidien les personnes (individu et collectif) avec leur environnement. En effet, selon l'approche systémique, connaître la nature et la forme d'une interaction est plus important que connaître la nature de chaque composant.

Des questions ? Besoin d'un avis ?

Veuillez entrer votre nom.
Veuillez entrer un numéro de téléphone valide.
Veuillez entrer un message.